MOYARD-PORTRAIT

Nous avons interviewé Mathieu Winkler (ci-dessus, debout au côté de son père Jean Winkler) administrateur de l’entreprise familiale Moyard. Vieille de près de deux siècles, cette entreprise spécialisée dans le savoir-faire, la vente et les services d’exceptions en matière de design, mobilier et décoration, se lance aujourd’hui dans l’édition. C’est avec les designers Olivier Rambert et Singal Mösch ainsi qu’une partie textile élaborée par le label lausannois Prism (Fabien Baudin) que les ateliers Moyard ont créé une série de meubles aux lignes contemporaines.

Cette interview fait partie d’une série d’entretiens en collaboration avec l’édition 2013 des Design Days.

……………………

Bonjour Mathieu Winkler, comment ça va?

Ça va bien! Et vous?

Très bien merci. Qui es-tu? Peux-tu nous en dire plus à ton sujet?

Je suis Mathieu… Un designer de 36 ans qui a étudié à Genève avant de partir en exil à Bâle. Il y a neuf ans, j’ai commencé au bas de l’échelle dans le magasin de meubles à Morges qu’avait créé mon arrière arrière arrière arrière grand-père. Et aujourd’hui, je suis administrateur de l’entreprise. Un vaste défi….

Moyard se lance aujourd’hui dans l’édition de mobilier, de textiles et de créations artistiques. Quelle est la démarche de ce projet?

Je voulais dynamiser les ateliers Moyard, exploiter ce savoir-faire que nous avons et que nous n’exploitons pas assez. Et surtout créer des objets avec des designers vaudois de talent en utilisant les connaissances de nos employés. Avec les designers Olivier Rambert et Singal Mösch, nous avons décidé de faire des meubles locaux, pensés par des designers de la région et produits par des artisans suisses.

La première collection est donc dessinée par les designers Olivier Rambert et Singal Mösch et la partie textile est quand à elle, élaborée par le label lausannois Prism (Fabien Baudin). Comment avez-vous procédé dans le choix des designers et dans la conception des divers projets?

Tout a commencé par une rencontre avec Olivier, Singal et Fabien. J’ai aimé ce qu’ils faisaient, j’ai aimé qui ils étaient. Et eux ont aimé le savoir-faire des ateliers et les perspectives que je leur proposais. Avec un brin de folie, nous avons décidé de nous lancer dans cette belle aventure. Avec toujours en tête de créer des meubles et des objets qui nous plaisaient, sans concession, de qualité, le tout à un prix accessible.

Sur quelle fréquence les ateliers Moyard comptent-ils éditer leurs projets?

Nous allons déjà voir quel sera l’accueil de la première collection. Mais l’objectif est de créer une nouvelle série textile chaque année. Quant aux meubles, l’idée est de développer régulièrement de nouvelles pièces qui viendront se greffer à la collection.

Cette entreprise familiale est vieille de près de deux siècles. Qu’as-tu en tête pour son avenir?

Deux siècles de plus!

A titre personnel, as-tu un designer ou un mouvement favori?

Au nord Hans Wegner, au sud Franco Albini. Pour le mouvement: le free jazz, Eric Dolphy, out to lunch.

Le mot de la fin…

A demain!

……………………

>   moyard.ch

Interview : Dennis Moya & Tiffany Baehler – 09.13

Design : Olivier Rambert et Singal Mösch.
Direction artistique et photographie : Daniela Droz & Tonatiuh Ambrosetti.

Categories:
CH
Design
Design Days
Industrial Design
Interviews

MOYARD-EDITION-03

MOYARD-EDITION-04 MOYARD-EDITION-05 MOYARD-EDITION-06 MOYARD-EDITION-07 MOYARD-EDITION-08 MOYARD-EDITION-09 MOYARD-EDITION-10 MOYARD-EDITION-11 MOYARD-EDITION-12