Autoportrait-Jeremy-450

La quatrième interview de notre sélection Young Creatives est consacrée au graphiste et étudiant Jérémy Tourvieille. Passionné d’édition et de photographie, c’est avec intérêt qu’il nous parle de ses influences et de son approche du design graphique.

……………………….

Hello Jérémy, comment vas-tu ?
Très bien, Je suis en plein boulot pour mon projet de fin d’étude et pour un concours d’identité visuel. Je fais également pas mal de photo argentique.

Dis-nous en un peu plus à ton sujet. Peux-tu te présenter ?
J’ai 22 ans, je suis graphiste, photographe et philosophe à mes heures. J’ai fait une année d’étude de design graphique et de photographie à Paris avant de venir en suisse pour finir mes études à Genève tout en étant graphiste chez SO2DESIGN. Je voue un culte aux livres et à l’art du print mais j’aime aussi les nouvelles formes de communication et le champ de possibilité qu’elles ouvrent.

Quel est ton vécu et ton approche du design graphique ?
Aussi loin que je me souvienne j’ai toujours été attiré par les arts graphiques comme une passion dévorante, peut être trop parfois. J’ai découvert le design graphique par l’intermédiaire des institutions culturelles comme les musées et je le conçois comme un art qui se nourrit de tout ce qu’il trouve pour créer des concepts de communication. J’ajouterai que l’erreur et le hasard font partie intégrante de nombreuses de mes démarches graphiques et que selon moi une création graphique doit savoir rester la plus simple et lisible possible.

New Black Typeface est une police que tu as conçue et ton projet Alpha Beta expose des glyphes réalisés à l’aide de mains. Quels sont tes intérêts envers la typographie et le dessin de caractère ?
Mon intérêt et mon attachement à la typographie me sont venus tout naturellement car lorsque je travaille une création, je pense toujours le visuel et la typographie en même temps, j’imagine comment l’un et l’autre vont pouvoir communiquer, s’entremêler, se renforcer. Par ailleurs la forme de la lettre jusque dans ces moindres détails a une telle signification que pour vraiment exprimer ce que je souhaitais je me suis intéressé au dessin de lettre. Ce dernier prend une part de plus en plus importante dans mes démarches créatives mais je m’efforce de respecter les règles typographiques de base qui sont, à mon goût, trop souvent bafouées sous prétexte de modernité. Loin de moi cependant l’idée de rivaliser avec un typographe.

Quelles sont tes inspirations et tes références ?
Je nourris mes inspirations de l’art contemporain, de la photographie, et de la mode mais aussi beaucoup de tout ce qui ne présente à priori pas d’intérêt graphique. J’ai tendance à considérer tous ce que je vois comme une succession de lignes et de formes entremêlées. Je suis aussi influencé par les flots permanents de contenus graphiques tel que Pinterest, Behance et tous les autres sites de tendance qui permettent de rester aux courant des évolutions mais je pense qu’il est important d’essayer de faire le tri entre ce qui présente réellement un intérêt, et ce qui n’est qu’un effet de mode.

As-tu été influencé par un designer ou un artiste en particulier ?
Je suis un grand fan du travail de Werner Jeker et de sa démarche graphique minimaliste. Il semble brillamment appliquer cet adage qui dit que «La perfection est atteinte, non pas lorsqu’il n’y a plus rien à ajouter, mais lorsqu’il n’y a plus rien à retirer». La philosophie de vie de Joseph Beuys et le travail photographique de Jeans Loup Sieff m’ont également beaucoup influencé.

En ce moment, quel est le livre (et/ou magazine) qui se trouve sur ta table de chevet ?
Ma table de chevet est en réalité une pile de livres mais en ce moment je lis «La fontaine aux lettres» un livre sur la typographie, «La fin des temps» un roman de Murakami, et les magazines «ID pure» et «The Good Life»

Qu’espères-tu pour l’avenir ?
Rencontrer et collaborer avec d’autres créatifs passionnés et motivés. Continuer à acquérir de l’expérience en travaillant sur tous types de projets. Faire de belles erreurs graphiques. Et un jour, monter mon propre studio de graphisme.

Je te laisse le mot de la fin…
La créativité est le remède à tous les maux.

……………………….

>   jeremytourvieille.ch

Interview : Dennis Moya & Tiffany Baehler

Toutes les images appartiennent à Jérémy Tourvieille.

jeremy-tourvieille-sgp-flyer

jeremds_web_sgp jeremy_tourvieille_sgp_01 jeremy_tourvieille_sgp_logojeremds_web_newbalck_2 jeremds_web_newbalck_7 jeremds_web_newbalck_8 jeremds_web_newbalck_9jeremds_web_mapping_1 jeremds_web_mapping_2 jeremds_web_mapping_3 jeremds_web_mapping_4