jean_andre

La ligne, le trait, l’humour aussi… Jean André de Trémontels c’est du fait main. Graphiste pas mal attiré par l’illustration, Jean André aime l’encre et le feutre et c’est avec brio qu’il nous le montre. Il exerce à Paris et il a accepté de répondre à nos questions. C’est avec plaisir que nous vous le présentons aujourd’hui sur ligature.ch…

………………..

Hello Jean André, comment vas-tu ?

Moi hamdoulah ça va comme on dit, et toi ?

Très bien merci! Peux-tu te présenter ?  Dis-nous en un peu plus à ton sujet.

Je m’appelle Jean, je suis graphiste à Paris. Les particuliers, labels et agences font appel à moi pour de la conception d’images, de logos, de sites web ou de design. J’essaye de travailler avec de vrais outils quand je peux (pinceaux, feutres, crayons) et le plus justement possible.

Où est-ce que tu travailles et qu’est ce que tu aimes dans cet endroit ?

Je travaille dans mon appartement, Boulevard de la Villette ! J’aime la tranquillité du 10e arr., et puis la lumière douce qui baigne mon bureau rend le travail agréable.

Quel est ton vécu et ton approche du design graphique ?

Ce que j’aime c’est la construction du projet, les paramètres, les cibles, les brainstorming, retenir des pistes, ébaucher des idées, préparer et dessiner l’image (puis la scanner) pour finalement la présenter au client. C’est le processus créatif qui me plait. La manière dont une image va se fabriquer avec toutes les contraintes liées au client, à la marque, aux cibles, à l’environnement dans lequel l’image vivra, le support et tous les murs te font avancer vers la sortie la plus efficace. C’est un genre de labyrinthe duquel tu te sors avec plus ou moins de brio, et plus ou moins vite.
Je n’ai pas vraiment d’amour particulier pour le design graphique, je lis très peu d’ouvrages et ne m’intéresse pas vraiment à ce qui se fait. Les seuls créateurs qui me donnent envie sont des artisans de l’image qui ne se limitent pas à des techniques ou des outils à la mode.

L’illustration a également une importance particulière dans ton travail.

J’aime bien sentir l’image dans mes mains. Je dessine et peins depuis longtemps alors c’est devenu un médium que je pense pouvoir utiliser sans me ridiculiser. Quand j’ai passé mon bac AA je n’avais jamais travaillé avec un ordinateur donc ma manière de répondre à mes projets passe par le dessin instinctivement :-) Et puis on m’a toujours dit que le meilleur moyen de trouver l’image parfaite était de la faire soi-même ! Alors quand le projet s’y prête je privilégie les “vrais” outils, tels que l’encre, les pinceaux, les crayons ou encore les feutres, avec lesquels j’entretiens une certaine familiarité, et ainsi un rapport presque artisanal à mon travail.

Tu as co-fondé, avec Agathe Rousselle, la marque Cheeky Booom. Quel est le concept de ce projet textile  ?

Le concept est de tatouer de fils des vêtements. Sur notre site ils choisissent une taille de t-shirt puis décrivent une idée, une scène ou un message. Je prépare un dessin avec Agathe, que nous soumettons au client s’il nous le demande, avant de le broder sur le support de son choix. C’est un petit projet d’un couple qui veut faire des choses ensemble et un super espace de liberté.

Quelles sont tes inspirations et tes références ?

Matisse et Dalì tout d’abord. Les univers dans lesquels ils plongent le spectateur me fascinent. Plus proche de moi je dirais Brecht Vandenbroucke, Jean Jullien, Jelle et Pedro (SooS), Laaarge, ESSO luxueux. Et parmi les grands designers; Stefan Sagmeister, Raymond Pettibon, Peter Saville et Pablo Ferro.

As-tu été influencé par un designer ou un artiste en particulier ?

Pas vraiment, ce sont les courants en histoire de l’art qui ont forgé mon approche de l’image. Les céramistes de la Grèce Antique, les tapissiers ou les artisans  vitrailliste du Moyen-Age, les sculpteurs italiens, les peintres flamands etc…

En ce moment, quel est le livre (et/ou magazine) qui se trouve sur ta table de chevet ?

Paulette magazine et Junkjet #6

As-tu des projets à venir ?

J’aimerais devenir tatoueur. C’est un milieu qui me plaît bien, ainsi que toute l’histoire visuelle qui l’accompagne.

Je te laisse le mot de la fin…

Cimer Dennis !

………………..

>   jeandetremontels.fr

>   cheekybooom.fr

Interview : Dennis Moya – janvier 2013
Toutes les images appartiennent à ©Jean André de Trémontels.

jean-andre_obama

Jean_Andre_1

Jean_Andre_2 Jean_Andre_3 Jean_Andre_4 Jean_Andre_5 Jean_Andre_6 Jean_Andre_7 Jean_Andre_8 Jean_Andre_9 Jean_Andre_10 Jean_Andre_11 Jean_Andre_12 Jean_Andre_13 Jean_Andre_14 Jean_Andre_15 Jean_Andre_16 Jean_Andre_17 Jean_Andre_18 Jean_Andre_19 Jean_Andre_20 Jean_Andre_21 Jean_Andre_22 Jean_Andre_23