Happypets est un studio de création à mi-chemin entre le design graphique, le tatouage et l’illustration. Bien inscrit au sein de la scène graphique contemporaine Suisse, ils se mettent au tatouage en 2007. Ce laboratoire créatif fondé à Lausanne il y a plus de douze ans nous a fait l’honneur de répondre à nos questions. Nous avons donc le plaisir de vous présenter leurs travaux…
(Merci à Ulrich Choffat)

……………………….

Hello Happypets, pouvez- vous vous présenter ?
Nous sommes Patch et Violène, nous faisons partie d’Happypets / Happypets Ink qui est un groupe créatif de graphistes et tatoueurs. Happypets a été fondé il a 12 ans à Lausanne. Cela fait près de 5 ans que nous avons commencé à pratiquer le tatouage. Nous nous sommes rencontré à l’ECAL (Lausanne), nous faisions pas mal de projections pendant les concerts, on se retrouvait avec pleins d’artistes, cinéastes, graphistes, plasticiens, etc … C’est lors de ces rencontres avec différentes personnalités qu’on a appelé cela Happypets.

Quel a été votre parcours ?
L’ECAL, on est diplômé en graphisme depuis 1999 et on enseigne là-bas dans ce domaine. En 2000 on a ouvert Happypets, on faisait à l’époque que du graphisme, ce n’est que depuis 2007 qu’on fait du tatouage.
Dans nos projets graphique, on utilise beaucoup l’image et la typo que nous faisons nous-même, souvent à la main. Pour nous, graphiste,  c’est un peu la continuité assez naturelle… comme dans l’old school, on fait des pièces avec plusieurs éléments imbriqués qui racontent une histoire. On a toujours eu un peu cette démarche pour nos affiches. On faisait un élément figuratif assez visuel qui racontait à chaque fois une histoire que ce soit pour une pièce de théâtre par exemple. Assez naturellement on a prolongé ce principe, cette façon de faire dans le tatouage mais c’est en se faisant tatouer chez la Famille Leu qu’on s’est intéressé à ça.

Quelles sont vos influences et inspirations ?
Elles sont très diverses aussi bien dans le monde artistique, plasticiens ou encore du tatouage. On s’inspire beaucoup de ce qu’on vie… par exemple si on vie quelque chose de particulier cela va nous inspirer et on va ensuite pouvoir le retranscrire dans nos travaux. Il n’y a pas que des artistes qui nous inspirent, cela peut être un certain lieu ou des rencontres. Bien sûr il y a des artistes qu’on apprécie tel que Thomas Hooper.

Pouvez-vous nous décrire votre style ?
Nous travaillons à deux. Donc, Violène fait le trait et moi le remplissage. C’est un peu notre spécialité et souvent on nous appel Mme. Ligne et M. Point. (rires)  Ce qu’on aime bien dans le tattoo c’est la dague dans le cœur avec les roses… des compositions comme ça, après la façon de le faire est complètement différente, on fait que des lignes, des points et beaucoup de noir.

Le mot de la fin…
Nous sommes un monstre à deux têtes. (rires)

Merci !

……………………….

>   www.happypets.ch

>  facebook.com/happypetsink

Merci à Ulrich Choffat pour cette interview et ses photographies.
Texte : Ulrich Choffat & Dennis Moya / Photos : Ulrich Choffat / Images : © Happypets

Categories:
CH
Graphic Design
Interviews
Tattoo